Publié par : merelmarc | 3 juillet 2021

Malbouffe

John Montagu est le britannique qui a inventé les 2 piliers de la malbouffe:
le sandwich et les boissons gazeuses !

Selon la légende, John Montagu était un grand joueur. Un jour de 1762, lors d’une de ses interminables parties de cartes, il fut pris d’une fringale à satisfaire sur le champs. Mais le serveur n’ayant pas grand chose à offrir à manger, lui apporta un morceau de boeuf salé, entre deux tranches de pain. Non seulement John adorait le boeuf salé, mais en plus, il trouva deux qualités essentielles à ce plat: premièrement il pouvait continuer de jouer tout en s’alimentant et deuxièmement, les tranches de pain lui permettaient de conserver les mains propres donc de ne pas graisser les cartes.

Comme John Montagu était le 4e comte de Sandwich,
le nom du plat est resté.
Ce qui a disparu c’est le pain et le boeuf salé !

Ils sont remplacés dans l’offre actuelle des chaînes de malbouffe
par le hamburger avec sa liste effrayante de produits hyper transformés.

Cette histoire vous la connaissiez probablement déjà.
Mais Sandwich ne s’est pas arrêté en si bon chemin et a aussi inventé le deuxième grand concept de la malbouffe, les inévitables boissons gazeuses.

En plus d’être diplomate, John Montagu était aussi amiral de la flotte du roi George III. Au 18ième siècle les voyages en mer étaient longs. Dans les cales, après 3 semaines l’eau potable devenait brunâtre puis dégageait une odeur nauséabonde avant de s’emplîr d’asticots. Pas étonnant que le cidre et le rhum étaient populaires !

À la recherche d’un solution pour conserver l’eau, Sandwich s’est adressé à son ami le chimiste Joseph Priestley, qui en 1772 faisait déjà commerce d’une eau de source pétillante, pour ses supposées vertus médicinales.

Son eau carbonique étant légèrement acide empêchait la prolifération de bactérie et restait buvable beaucoup plus longtemps. Pour donner un petit coté amer, il y ajouta de la quinine, extraite de l’écorce du quinquina, un arbuste d’Amérique du Sud (Tonic water).
Sandwich et ses marins étaient satisfaits du résultat.

Mais arriva ce qu’il advint avec tous les produits transformés.
On expérimenta en ajoutant les effets stimulants de la noix de kola, des feuilles de coca et de la cafféine
et l’eau médicinale transparente se transforma en soda et devint noire !
Dans le cola commercial, il n’y a pas de cocaïne, ni même de noix de kola, ni de pepsines, qui sont des enzymes digestifs.

Puis on demanda aux chimistes de recréer le goût et la texture, mais sans utiliser les ingredient originaux trop chers, des extraits au lieu des constituants complets, puis des remplacements à bas coût qui finalement ne contiennent plus rien des produits utilisés au départ. Les sucres naturels sont remplacés par des sirops à haute teneur de fructose et bourrés de calories, des additifs de couleurs de goût, de saveur, des épaississeurs, des émulsifiants, des gels pour corriger les propriétés sensorielles et tant qu’a y être des agents de préservation. Bon appétit.

Dans une petite canette de cola (moyen format 12 onces, 35 cl, 350 ml)
je me demande comment on réussit à faire rentrer 39 grammes de sucre !
C’est 10 cubes standards de sucre, ça rentre à peine dans la canette !

Je suis convaincu que devant un MacDo,
John Montagu comte de Sandwich se demanderait bien ce qui s’est passé !

La réponse serait probablement la même incrédulité qu’un Aztèque ou un Mayas goûtant la dégueulasserie offerte dans une boite de Laura Secord

ou de n’importe quelle vache devant le comptoir laitier d’un super-marché…


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueueurs aiment cette page :